Les Tigres II à Châteaudun (mai-août 1944)

C’est une histoire qui commence à être connue que nous vous proposons à travers ce post. Plusieurs articles de références ont été réalisé sur le sujet. Nous devons notamment citer le travail historique très complet, réalisé par Eric Santin dans son excellent ouvrage Les derniers combats, édité il y a quelques années maintenant. Le sujet que nous proposons ici n’est pas une reprise d’autres travaux, mais nos propres recherches que nous avons conduit de notre coté, et ce depuis une dizaine d’année.

Il s’agit de la présence à Châteaudun de cinq chars lourd de la Wehrmacht : des Koenigstiger II à tourelles Porsche (une trentaine d’exemplaires fabriqués seulement).

En mai 1944, la Panzer Lehr Division, unité blindée d’élite de la Wehrmacht stationne dans la région dunoise (entre autres) en prévision de l’invasion des forces alliées. Parmi les blindés qui stationne dans les bois de la région, se trouve cinq Tigers II. Le jour du débarquement, la division allemande monte sur le front de Normandie, mais les Tigers restent dans le Dunois à cause de problèmes mécaniques.

En août 1944, après la percée d’Avranches, des éléments de la Troisième Armée de Patton se présente devant Châteaudun. Les Allemands ont préparé la défense de la ville avec des canons de 88mm et des 20mm de la Flak, un peu d’infanterie (300 hommes) et les fameux cinq Tigres II. Après quelques accrochages et tirs d’artillerie, les Allemands évacuent la ville vers l’Est, laissant derrière eux trois carcasses de Tigres. Ceux-ci restèrent là quelques années avant d’être ferraillés.

It is the history(story) which begins to be known that we propose you through this comment. Several reference articles were realized on the subject. We have to quote in particular the very complete historic work, realized by Eric Santin in his excellent work The last fights, published(edited) a few years ago now. The subject which we propose here is not a resumption of the other works, but our own searches(researches) that we led(drove) of our quoted(esteemed), and it since about ten year.

It is about the presence to heavy Châteaudun of five tanks of the Wehrmacht: Koenigstiger II with turrets Porsche (around thirty copies made only).

In May, 1944, Panzer Lehr Division, armored unity(unit) of elite of the Wehrmacht parks in the dunoise region (among others) in anticipation of the invasion of the allied Forces. Among the armored cars which(who) parks in wood of the region, is five Tigers II. The day of the landing, the German division rises on the forehead(front) of Normandy, but Tigers stays in Dunois because of mechanical problems.

In August, 1944, after the breakthrough of Avranches, elements of the Third Army of Patton appears in front of Châteaudun. The Germans prepared the defense of the city with artillery of 88mm and 20mm of Flak, a little infantry ( 300 men(people)) and the famous five Tigres II. After some collisions(hangings) and artillery fires, the Germans evacuate the city eastward, leaving behind them

Tiger II n° 11 abandonné (sabordé) près du boulevard Kellermann. On peut apercevoir un impact d’obus américain sur la tourelle. Coll privée.

 

 

Autre vue du Tiger 11.

 

 

Pièce d’un Tigre II retrouvé récemment. Coll privée.

 

468 ad

2 Comments

  1. Formidable relic d’un TigerII à tourelle Porsche!

  2. proche de chateaudun un petit nombre de bois coté ouest ou des fosses ont ete creusées par les équipages des blindés de la la Panzer Lehr pour les rendres moins visible de l’aviation d’invasion us et royale air force.
    Ces fosses subsistent toujours une étude minutieuse s’avère indispensable afin de connaitre le type de blindé qui y séjourna.

Répondre à max Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :