Hommage à un vétéran : James Gammill.

Hommage à notre ami James GAMMILL, vétéran de

l’US Air Force en 1945.

Extrait de l’article de l’Echo républicain du 11 janvier 2018 :

https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/vie-associative/2018/01/11/lancien-navigateur-americain-de-lus-air-force-pendant-la-seconde-guerre-mondiale-est-decede_12695973.html

 

100_7265_GF

 

 

Le vétéran américain James Gammill aimait la ville de Châteaudun. Il est décédé, il y a peu. L’association Mémoire et Histoire lui rend hommage.

 

James Gammill, vétéran américain de la Seconde Guerre mondiale, aimait Châteaudun. Il s’y était d’ailleurs installé en 2013 (lire notre édition du 29 novembre 2013). Mais, du fait de son âge, il avait dû partir vivre dans une maison de retraite en Ile-de-France, deux ans plus tard. Une région où il est décédé le 17 décembre 2017.

« James Gammill aimait la France »

L’association Mémoire et Histoire rend hommage à ce Dunois de cœur. « Nous l’avons rencontré pour la première fois en 2013, à Châteaudun, lors d’une exposition sur la Seconde Guerre mondiale et l’histoire de la base aérienne », se souvient Ludovic Lebreton, président de l’association Mémoire et Histoire. « En 2014, nous avons, également, participé à une conférence sur la Libération avec des élèves du lycée Paulsen. Et nous avons visité la base aérienne afin de retrouver l’emplacement de son campement pendant la Seconde Guerre mondiale. James Gammill aimait l’histoire, le patrimoine et la France. Il avait des ancêtres français, anglais et écossais. »

James Gammill aimait tant la France qu’il a obtenu la nationalité française en 1974. Ce pays, il l’a découvert en janvier 1945. Navigateur dans l’US Air Force, il est alors stationné sur la base aérienne de Châteaudun. Il participe aux ravitaillements aériens – avec parachutages de vivres, matériel et médicaments – des troupes américaines, en particulier celles qui étaient encerclées dans les Ardennes belges. À l’automne 1945, James Gammill rentre aux États-Unis en avion, « en survolant l’Islande », précise Ludovic Lebreton. Il suit, ensuite, des études de psychanalyse.

Il a vécu à Châteaudun

Dans les années 50, James Gammill a suivi et soigné des vétérans américains de la guerre de Corée, qui souffraient de choc post-traumatique. Puis il est devenu psychothérapeute pour enfants. En 1966, il quitte les États-Unis pour s’installer à Paris. Et, en 2012, il acquiert une maison à Châteaudun. « Une commune où il avait choisi de revenir vivre », explique Ludovic Lebreton.

James Gammill a habité dans la cité dunoise de 2013 à 2015, avant de devoir aller vivre dans une maison de retraite en région parisienne. Il y est décédé le 17 décembre 2017. Il avait 92 ans.

capture_3577033

468 ad

1 Comment

  1. caclard Philippe

    Très bon souvenir de ce héro, il va nous manquez à tous.

%d blogueurs aiment cette page :