L’ex base aérienne 279 et l’ex caserne Kellermann en projets …

Réhabilitation de Kellermann. Projet de jardin public par CREAT’URE Architectes pour la réhabilitation des bâtiments, ROCHER ROUGE pour le jardin public et ORLING.

Réhabilitation de Kellermann. Projet de jardin public par CREAT’URE Architectes pour la réhabilitation des bâtiments, ROCHER ROUGE pour le jardin public et ORLING.

 

L’EX CASERNE KELLERMANN

 

Depuis l’acquisition de l’ex caserne Kellermann par la municipalité de Châteaudun, une réhabilitation des bâtiments a été engagée avec conviction. Déjà une maison médicale est fonctionnelle, un déménagement de l’école d’infirmières est semble-t-il en cours et des locaux vont être proposés à certaines associations (sauf M&H pour l’instant…) ce qui dans l’ensemble reste positif pour une réhabilitation. L’idée de la municipalité étant de faire de ce lieu une interface entre la vieille ville et les « nouveaux quartiers ».

 

Pourquoi évoquer cette réhabilitation sur notre site ?

 

 

La raison en est simple ; il existe deux bâtiments à l’entrée de l’ancienne caserne. De ces travaux doivent en sortir deux salles d’expositions. Ces deux bâtiments nourrissent donc des projets et offrent un véritable potentiel pour la ville car ils sont visibles depuis le boulevard qui porte le même nom. Pour nous, association Mémoire et Histoire, il s’agit d’un véritable potentiel touristique (tourisme de mémoire) pour la ville qui, il faut le dire, devra obligatoirement développer son offre touristique et engager des projets structuraux pour dynamiser son économie surtout après le choc de la fermeture de l’ex base aérienne 279 en 2021.

 

Cette caserne comme la base aérienne sont les points phares de l’histoire militaire dunoise et méritent que sa mémoire perdure. Pour cela il faut un lieu de mémoire, c’est-à-dire un musée. C’est pourquoi nous avons proposé l’idée dès 2012 de faire de l’un des bâtiments d’entrée de cette caserne un musée associatif en réunissant nos collections dans ce même lieu (voir la rubrique « nos projets »). Même si nos moyens financiers sont infimes, nous avons reçu tout-de-même le soutien d’un nombre non négligeable de Dunois s’intéressant au patrimoine de leur ville. De plus nous avons déjà rassemblé un ensemble conséquents d’objets et de documents inédits voire pour certains uniques et de grande valeur historique et patrimoniale sur ce site qui en 1870 avait connu les premiers combats de la fameuse journée du 18 octobre.

 

Mais notre projet a-t-il été entendu ? Possible et nous le saurons évidemment prochainement. Quoi qu’il en soit nous suivons avec intérêt l’évolution et les décisions concernant ce site.

Liens sur des articles de presse concernant cette réhabilitation :

https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/politique/2018/06/30/deux-salles-dexposition-vont-etre-creees-dans-lex-caserne-kellermann_12907411.html

https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/loisirs/fetes-sorties/2018/08/22/plongee-dans-chateaudun-au-xixe-siecle_12956791.html#refresh

https://www.defense.gouv.fr/actualites/economie-et-technologie/chateaudun-relocaliser-des-projets-a-forte-valeur-ajoutee2

Dernier article sur le sujet, il semble que l’idée d’une exposition permanente soit bien envisagée. La question semble être maintenant, quand, quoi, qui et comment ?

https://www.lechorepublicain.fr/chateaudun/travaux-urbanisme/2019/01/25/la-rehabilitation-de-l-ex-caserne-kellermann-a-chateaudun-en-7-points_13119358.html

L'affiche lors de sa découverte. Coll Lebreton / M&H.

L’affiche lors de sa découverte. Coll Lebreton / M&H.

 

 

Caserne Kellermann avec le 1er régiment de Chasseurs à cheval. Coll M&H.

Caserne Kellermann avec le 1er régiment de Chasseurs à cheval. Coll M&H.

 

 

 

L’EX BASE AERIENNE 279

 

 

 

« La Communauté de communes du Grand Châteaudun veut « mettre l’accent sur le développement économique » en créant deux postes d’agents non permanents. Une première réponse pour faire revivre l’ancienne base aérienne de Châteaudun qui fermera fin 2021. « 

La reconversion de l’ex-base aérienne de Châteaudun s’annonce « complexe », selon le maire Alain Venot

C’est par ces mots que l’avenir de la base aérienne semble ce jouer « complexe » et « revivre ». En effet le départ de l’Armée de l’Air fut un coup rude pour Châteaudun et sa région, coup rude déjà visible dans le dynamisme de la ville ! Pourtant des lignes de redynamisation sont évoquée par divers protagonistes dont la nouvelle municipalité de Châteaudun accompagné par une compensation financière qui peut paraît  limitée mais qui bien utilisée peut relancer une reconversion réussie.

Si nous l’évoquons sur notre site c’est que les membres de l’association on analysé un potentiel de reconversion dans le tourisme. Un groupe s’attache à développer plusieurs projets dont un en partenariat avec l’Armée de l’Air.

 

468 ad

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :